Le nouveau racisme américain et l’impérialisme français

La tache est infinie d’eduquer les Francais pour leur faire jeter aux orties les cliches anti-Americains plus ou moins malveillants qu’ils trainent depuis soixante ans. Comme personne d’autre ne le fait, je me porte volontaire, de temps en temps, pour les aider a les remplacer par des cliches plus frais sur les Etats-Unis.

La Cour d’Appel qui correspond a la region de San Francisco vient de donner raison au directeur d’une ecole secondaire qui avait interdit a ses eleves le port ou l’affichage du drapeau …americain. Le tribunal a donne pour raison que ce drapeau risquait d’offenser les “Mexicains” de l’ecole.

Le debut de l’histoire remonte a Cinco de Mayo (en Espagnol dans le texte) de l’annee derniere. Il s’agit d’un fete officielle de l’Etat de Californie qui commemore une victoire militaire Mexicaine de 1862. C’est une fete qui passe inapercue presque partout au Mexique.

L’Etat de Californie l’a adoptee on ne sait plus trop pourquoi. Peut-etre que c’etait sous l’impulsion propre de la gauche cul-cul bien pensante locale aussi ignorante qu’avide demontrer sa sensibilite vis-a-vis des “minorites.” Peut-etre que cela a ete impose par un groupe de pression de Mexicano-Americains, raciste et fascisant qui se nomme lui-meme: “La Raza, ” “la Race.” (Ai-je meme l’imagination d’inventer de telles insanites?) En tous cas, selon mes sondages, forcement peu scientifiques mais tres frequents, le pourcentage d’Anglos capable de d’identifier les evenements ainsi commemores tourne autour de 0. Le pourcentage des jeunes d’origine hispanique monte jusqu’a 5. Il me faut ajouter pour etre honnete, qu’un 5% additionnel de ces derniers est en mesure d’affirmer: “Je ne sais pas ce que c’est mais je sais que ce n’est pas l’anniversaire de l’independance mexicaine.” En tous cas, cette commemoration a des effets positifs sur la consommation californienne de bieres mexicaines (d’ailleurs tres bonnes).

Et l’imperialisme francais alors, vous dites-vous? Et bien voila, en 1861, l’armee francaise du soi-disant Empereur Napoleon II (socialiste pour une bonne partie de sa carriere ploitique) a recu l’ordre d’aller attaquer la Prusse. Manque de chance, elle a tourne a doite au lieu d’a gauche. Elle s’est donc retrouvee au Mexique. De fil en aiguille, ell a fini par conquerir brievement tout le pays et a y installer un empereur fantome, un Autrichien obscur et palot. Ell profitait alors bien sur du fait que les Etat-Unis etaient eux-memes preocupes par le projet de s’entretuer pendant leur propre guerre civile. En attendant, au debut, les Mexicains de presidet Benito Juarez avaient bel et bien gagne contre le corps expeditionaire francais.

Pour en revenir a la Californie, le 5 Mai de l’annee derniere, dans une ecole sans importance d’une ville sans importance situee au sud de San Jose (Silicon Valley), des eleves d’origine mexicaine s’etaient presentes en class a portant des t-shirt figurant le drapeau mexicain. Des eleves Anglos avaient replique en enfilant des t-shirts a l ‘image du drapeau americain. Il y avait eu des bousculades entres eleves des deux groupes sans nulle doute echauffes par la presence de filles, aussi des deux groupes, en t-shirts sans dessins particuliers mais bien moulants.

La Cour d’Appel, en interdisant de fait de montrer le drapeau americain en Amerique a elle-meme fait la preuve d’une sorte de racisme, anti-blanc, cette fois-ci. En plus, elle a bien demontre son prejuge racial inconscient en identifiant comme “Mexicains” la categorie sociale que sa decision est censee proteger des bobos spirituels. Il est certain qu’elle voulait dire: “Americains d’origine mexicaine” car il n’y probablement pas ou que tres peu de “Mexicains” dans cette ecole. (N.B.: Toute personne nee aux Etats-Unis est citoyenne americaine, un point, c’est tout.)

PS Moi-meme, je suis tres satisfait de l’existence en Californie d’une forte emigration d’origine mexicaine (30% ou plus de la population de ‘Etat.) , y compris les sans-papiers. D’une part, se sont de gens faciles a aimer. D’autre part, ils apportent beacoup. Je crois meme bien que les enfants qu’ils font aujourd’hui supporteront la majeure partie du poids financier de la retraite Securite Social de mes propres enfants, vers 2045.

Atrocities: Municipal, State, and Zionist

The City Council of Santa Cruz, California is going to spend $200,000 to decorate, embellish, create a planned turnabout in an important touristy location. I am not sure we need a turnabout at all. It confuses Americans. If we need one, I don’t know why it has to have artistic qualities as judged by the philistines on the city council. The location itself is quite beautiful. Is the council determined to compete with Mother Nature? I guess there is no economic crisis after all. (The council is dominated by Leftists.)

To make things worse, the commission goes to an artist from Rhode Island, clear across the continent. The local paper, an objective ally of the council, does not say how the awardee was selected. Santa Cruz has thousands of artists. Sometimes, it seems that everyone who is not a therapist, an acupuncturist, a herbalist, or a teacher is an artist. Some residents combine two or more of the above avocations, as you might expect. The fiscal irresponsibility has reached the point where I am going to say “no” to any expenditure, I don’t care how justified the cause would seem to me if I understood it. I don’t want to know. It’s “No.” In the current context, this expenditure is an obscenity and a small atrocity.

I listened to the debate yesterday between the two California candidates for the beleaguered office of governor of this failing state. I am going to vote for Meg Whitman, of course, the former CEO of E-Bay. The main reason is that she is not Jerry Brown, a charlatan I have known all my adult life and a proven failure at every political office he has tried. He has tried most of them, incidentally, including Governor, twice, in the late seventies and early eighties. Continue reading