La Destitution présidentielle aux EU: quelques faits et deux opinions.

Les medias francophones, du moins les quelques uns qui m’arrivent en Californie, sont surexcités à l’idée de la destitution prochaine du President Trump. J’ai l’impression que c’est parce qu’ils ne comprennent pas ce qui se passe. Un coup de main.

D’abord, il faut passer au-delà des faux-amis contre lesquels nos profs d’anglais ne cessaient jadis de nous prévenir.

Impeachment” signifie à peu près “accusation,” ou “inculpation,” je crois, pas “destitution.”

La Chambre des représentants est en mesure de décider sur simple vote majoritaire d’accuser le président en exercise de tel ou tel délit, ou d’une liste de délits. Il n’est pas obligatoire que les délits soient des infraction en droit, vis-à-vis de la loi.

En entamant cette simple procédure, la Chambre obtient de vastes pouvoirs d’enquête, y compris sur la correspondance officielle de la branche exécutive.

La Chambre ayant ainsi voté d’inculper, le liste officielle des délits supposés passe au Sénat qui agit alors en tant que jury. Le président est condamné pour tel ou tel délit par une majorité des deux tiers du Sénat.

Au moment ou j’écris (10/14/19) on ne sait pas si la phase inculpation (impeachment) de la procédure de destitution a même commencé. Les Démocrates affirment que oui, sur simple déclaration de la cheffe de la majorité à la Chambre, Nancy Pelosi.

Les Républicains et la Maison Blanche maintiennent que non, en l’absence d’un vote initiatif de la Chambre. La tradition donne raison aux derniers. La Constitution, par son mutisme, donne raison aux premiers.

En fin de compte, un tribunal decidera sûrement de qui a raison, peut- être assez vite.

En attendant, l’administration Trump oppose un mur à toutes les demandes de documents et de comparution de témoins issues de la Chambre.

Maintenant, mes opinions. D’abord, il est presque impossible d’imaginer qu’un nombre suffisant de Républicains au Sénat s’aligne sur les Démocrates pour condamner Mr Trump. La majorité des deux tiers n‘est même pas à l’horizon.

Alors, pourquoi les Démocrates s’obstinent-ils?

C’est un cirque dont l’objectif est de masquer leur incurie et leur panique bien réaliste devant la campagne pour les élections de 2020. Ils n’ont rien de sérieux à proposer, alors ils jettent de la poudre aux yeux. Je crois qu’il y aura des émeutes en Novembre 2020 car les Démocrates auront vraiment trop souffert.