The News: Fair and Unbiased

Reminder: Favorite Democratic presidential candidate Clinton (H.) must be considered innocent until she is found guilty by a court of law. Be patient!

The Obama Air Force bombed a Doctors Without Borders clinic in Afghanistan, killing about twenty people including doctors and underage patients. White House spokesperson: “We are still the best!” (Learning how to write headlines liberal style.)

I looked at a picture of the Oregon mass killer. He looked African-American to me. I am not an expert on race but I am pretty sure he would not have been seated at a Sears lunch counter in Mississippi in 1956. I wonder if he too was a white supremacist.

The police found thirteen of his firearms, all perfectly gun controlled (legal, in other words).

It seems to me that the statistics that matters the most with respect to homicides is type of homicide for 100,000 people. For the period 2000-2014 the US stands high in the ranking of deaths per hundred thousand within the context of a mass killings. It ranks number four, behind Norway, Finland, and….Switzerland. N. S.! (From the Wall Street Journal of 10.3 4 2015 reporting on an academic study.) I think a fourteen year period is significant. It does not look like cherry picking to me but I am open minded.

This all makes me muse about how raw figures are presented to the public. We all know the US homicide rate is high. (I don’t have the numbers at hand but there is no disagreement about the general statement.) I wonder what the US ranking would be if we deducted from the US homicide total count all homicides committed by African-Americans in areas administered by Democrats for a long time, say, more than ten years. I am thinking Chicago and Baltimore, for example. Just imagining.

Le émeutes de Baltimore en blanc et noir

A Baltimore, un homme de vingt-cinq ans interpellé par la police en sort la colonne vertébrale brisée. Il en meure après quelques jours. L’interpellation elle-même était probablement illégale. (Aux Etats-Unis, la police doit avoir de bonnes raisons pour interpeller un citoyen vaquant à ses affaires. Il y a tout un code qui doit être respecté.)

Les résultats de l’enquête interne ne sont pas publiés dans les délais rapides que désire l’opinion publique. Des émeutes éclatent plusieurs soirs de suite, avec pillages et incendies volontaires.

La presse française ne rate pas une occasion de dire des conneries, parce que ses journalistes sont paresseux, et incultes, parce que, souvent, ils ne connaissent même pas l’Anglais. La victime est noire, les policiers interpellateurs sont blancs (ou pas d’ailleurs, on ne le sait toujours pas). Donc, pas de problème, c’est le même film qu’avant, le même depuis trente ans ou plus. Les policiers blancs, racistes bien sur, ont froidement assassiné un jeune noir innocent. Justice ne sera pas faite car “l’Establishment ” est blanc et également raciste, bien sur.

Dans ce cas-ci, la moitié des policiers de Baltimore sont noirs, le directeur de la police municipale est noir. La maire – à qui il aura appartenue d’appeller la garde nationale à la rescousse – est noire, plus de la moitiée de son conseil municipal est noire. La procureur d’état (de l’état du Maryland) chargée de l’affaire est noire. (Il s’agit de l’autorité chargée d’inculper ou pas.) La ministre fédérale de la Justice – qui n ‘a d’ailleurs pas prise directement sur ces évenements locaux – est noire, comme son prédecesseur , d’ailleurs. J’allais presque oublié, le Président des Etats Unis, qui ne perd pas une occasion non plus de réciter des insanités, est aussi noir.

Voici une généralisation valide pour remplacer les clichés usés de la presse française: Partout ou se passe des évènements lamentables, comme celui qu a couté la vie au jeune homme de Baltimore, on trouve un pouvoir installé appartenant fermement au parti Démocrate, le parti du président Obama. Baltimore est au mains des Démocrates depuis quarante ans sauf pour un interlude de quatre (4) ans.